Rechercher

Bonne année (01 01 21)

2021. Bon an tout l’an

C’est la fin d’une année plutôt conne et balaise. C’est le début d’une nouvelle. Nouvelle donne, bonne nouvelle dans une tonne de mauvaises. Alors, bonne année nouvelle. Chacun de nous est essentiel. Tous mes bons vœux pour tous et à fond les gamelles.

2021 : bonne année, bon espoir !

Prenons l’année à cœur, redistribuons les cartes le bonheur. Faisons une ronde de nos mains. Dessinons en couleur le monde de demain. Plus fraternel et plus humain.

Rêvons des jours d’après et osons le détour… Exprès !


Partage

(D’après « l’orage ». G. Brassens)


Parlons du jour d’après le violent ouragan. Le virus goutte à goutte a transformé le champ De notre monde en marécage. Il a tout inondé, la récolte est par terre. On n’a jamais connu une telle galère Ni jamais vu pareil orage.

Déjà dans l’après-guerre, dans le « plus jamais ça »,

On voulait tout changer et envoyer du bois, Tirer de réels bénéfices, A aimer son prochain comme sa propre fratrie,

Appeler « mon ami » son plus grand ennemi

Et lui signer un armistice.

Corona est venu, il a tout mélangé Et remis, c’est affreux, dans le même panier Les nantis et les prolétaires, Les caducs, les cadors, les petits et les grands,

Les ténus, les ténors, les tout noir, les tout blanc,

Les sans dent et les milliardaires.

Quand tout sera fini, demain, après demain,

Quelle sera notre vie après ce drame humain

Que l’on dit pire que la peste,

Pourra-t-on s’embrasser, s’applaudir au balcon,

Saurons-nous partager les joies, les émotions

Et enfin retourner sa veste ?

Quand l’argent s’en ira se faire plumer ailleurs, Que les banques deviendront de vrais restos du cœur, Ouvrira-t-on enfin les cages ? Les oiseaux de malheur tomberont-ils du nid ? Tous les piafs solidaires, au nouveau paradis, Connaitront-ils le grand partage ?

Partager de l’amour, partager des doux yeux, Partager des beaux jours, partager du ciel bleu, Revenir aux valeurs plus absolues,

Partager l’affectif, changer nos habitus, Cosigner, collectif, sur d’autres papyrus

Des plans d’entraide, des pactes bienvenus.

Rêvons d’un jour d’après quand le monde des affaires, Dans sa chasse gardée de vautours mortifères, Ira dormir au cimetière Pour avoir contracter dans leur pré carré bleu Un virus imbécile comme il n’y en a pas deux,

Une petite bête très délétère.

Alors tous essentiels, on vivra autrement. Altruisme, humanisme reviendront en courant Tremble capitalisme, tremble Ton temps est révolu et l’espoir nous revient Dessinons en couleur le monde de demain Partageons tout et tous ensemble.


Bernard Matharan. 01 01 21

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'essentiel (13 03 21)

L’essentiel Et si nous revenions enfin à l’essentiel, au vert du pré, au bleu du ciel. Si comme le cancre de Prévert, dans la vraie vie, en présentiel, nous disions oui avec le cœur. Et si nous déclar

L'Amour quotidien (14 02 21)

Dans le chaud du matin levant, Enlacé au douillet du nid, Tous les matins, entre elle et lui, L’Amour s’éveille en s’étirant. Dans les caresses des amants Le bonheur est en harmonie. Dans la magie d’a

Plein le dos, plein l'anus (31 01 21)

Ras-le-bol du Coronaminus. Petit instant de blues mais ça va me passer ! Allez, faut vacciner les gens maintenant ! Ensemble, tous ensemble eh ! Plein le dos, plein l’anus ! Depuis bientôt un an, tous