Rechercher

18 heures au compteur (16 01 21)

Il est 18 heures au compteur !


Pas d’apéro,

Pas d’opéra,

Pas de repas dans un restau,

Pas de répit… C’est la cata !


Ne sortez plus, rentrez couvert !

Il est 18 h au compteur,

Il faut fermer tout c’qui est ouvert

A la bonne heure et quel bonheur !

Remettez vos emplettes à perpette

Aux calendes, au diable vauvert.

Plus question que tu te la pètes

Ferme ta boîte à camembert.


Il est 18 heures au compteur,

Plus l’heure des copains d’abord,

Plus l’heure des accroche-cœurs,

C’est l’heure des coquins de sort.

Il est l’heure de se mettre au vert

Ou celle de devenir vieux,

A la rigueur de boire un verre,

Seul ou à deux, faute de mieux !


Il est 18 heures au compteur,

Combien de temps ça va durer ?

Putain de virus de malheur !

On en a marre, on est gavé !

Gavé canard, (c’est une image).

Y’a pas qu’les carottes qui sont cuites

Et sous les gavés, la rage

Comme on disait en soixante huit


Pas d’apéro,

Pas d’opéra,

Pas de repas dans un restau,

Pas de répit… C’est la cata !


C’est l’heure de mettre le couvert,

D’allumer pour dîner le feu,

Y’a des haricots verts d’hier,

Pipi, la prière et au pieu !

En attendant les jours meilleurs

Couve la braise, couve le feu,

Il est 18 heures au compteur

Et c’est l’heure du couvre-feu.


Bernard Matharan (16 01 21)

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'essentiel (13 03 21)

L’essentiel Et si nous revenions enfin à l’essentiel, au vert du pré, au bleu du ciel. Si comme le cancre de Prévert, dans la vraie vie, en présentiel, nous disions oui avec le cœur. Et si nous déclar

L'Amour quotidien (14 02 21)

Dans le chaud du matin levant, Enlacé au douillet du nid, Tous les matins, entre elle et lui, L’Amour s’éveille en s’étirant. Dans les caresses des amants Le bonheur est en harmonie. Dans la magie d’a

Plein le dos, plein l'anus (31 01 21)

Ras-le-bol du Coronaminus. Petit instant de blues mais ça va me passer ! Allez, faut vacciner les gens maintenant ! Ensemble, tous ensemble eh ! Plein le dos, plein l’anus ! Depuis bientôt un an, tous